BRCA1

Découvert durant les années 1990, ce gène fait partie de la famille des gènes dont la principale fonction est de réparer l’ADN. Le gène BRCA1 est présent en deux copies chez tous les êtres humains. Il est localisé dans le chromosome 17.

Les gènes BRCA1


La spécialité du gène BRCA1 est de contrôler la division cellulaire. Lorsqu’il fonctionne normalement, ce gène vous protège contre le développement d’un cancer. Lorsqu’une des deux copies de ce gène subit une mutation qui l’empêche de bien fonctionner, le gène n’arrive plus à contrôler la division cellulaire. Un cancer peut donc se développer. Si vous êtes porteurs d’une mutation du gène BRCA1 la probabilité que vous développiez les cancers ci-dessous augmente :

  • cancer du sein
  • cancer de l’ovaire
  • cancer de la prostate
  • cancer du côlon
  • cancer du rectum

Pour en savoir plus sur le rôle des gènes dans le développement des cancers


Quel est le rôle du gène BRCA1 dans la protection contre le cancer sporadique ?

Vous avez deux copies du gène BRCA1. Lorsque ces deux copies sont normales à la naissance, vous disposez de tous les outils nécessaires pour arrêter la reproduction des cellules anormales. Au cours de votre vie, des facteurs comme le vieillissement pourraient entraîner une mutation génétique spontanée d’une copie du gène BRCA1. Par contre, l’autre copie du gène permettra à votre corps de continuer de fonctionner normalement. Cependant, si une mutation se produit sur l’autre copie du gène, la reproduction cellulaire sera déréglée, donc un cancer sporadique pourrait se développer.

Développement d’un cancer sporadique

Un cancer sporadique se développe chez une personne dont les deux copies du gène BRCA étaient normales à la naissance et deviennent défectueuses à la suite de mutations spontanées.

Quel est le rôle des gènes BRCA dans la protection contre le cancer héréditaire?

Si vous héritez d’une mutation dans une des deux copies de votre gène BRCA1 ou BRCA2, cette copie est défectueuse. Elle ne peut pas remplir son rôle. Vous n’avez qu’une seule copie fonctionnelle capable d’arrêter la division des cellules anormales.

Si aucune mutation ne survient, la copie fonctionnelle continue d’effectuer son travail. Vous développerez un cancer uniquement si une mutation génétique spontanée affecte la copie fonctionnelle.

Votre risque de cancer est accru puisque moins de mutations génétiques spontanées doivent survenir pour qu’un cancer se développe. Les mutations des gènes BRCA1 et BRCA2 augmentent la probabilité de développer des cancers du sein, de l’ovaire, de la prostate, du pancréas, un mélanome, et dans certains cas, le cancer du côlon, de l’estomac et du larynx.


Développement d’un cancer héréditaire

Screen Shot 2016-08-05 at 18.01.17

Un cancer héréditaire se développe chez une personne qui a hérité d’une mutation génétique.

Lorsqu’une mutation spontanée des gènes BRCA se produit dans la copie dite normale des gènes alors que le fonctionnement des gènes est déjà affecté par la mutation héréditaire, les gènes deviennent incapables de remplir leur fonction correctement et le cancer peut alors se développer.


Le syndrôme du cancer du sein et de l’ovaire BRCA

Ce sont les mutations des gènes BRCA qui expliquent la grande majorité des cancers héréditaires du sein et de l’ovaire. Environ 65 % des cancers héréditaires* du sein et 95 % des cancers héréditaires de l’ovaire sont attribuables à la présence d’une mutation dans le gène* BRCA1 ou BRCA2.

Screen Shot 2016-08-05 at 18.03.37

La figure du haut montre que parmi la pointe des cancers du sein qui sont héréditaires, la grande majorité s’explique par la présence de mutations dans les gènes BRCA1/2. Les mutations d’autres gènes (par ex. : CHEK2, TP53, PTEN, PALB21) expliquent également certains cas de cancers héréditaires du sein et de l’ovaire (ce dernier inclut le cancer des trompes de Fallope et le cancer du péritoine, une membrane qui tapisse la cavité abdominale et qui recouvre les organes de l’abdomen).

Le nombre de Canadiens qui naissent avec une mutation des gènes BRCA est inconnu. Plusieurs mutations des gènes BRCA existent. Ces mutations portent un nom différent selon leur localisation dans le gène. À titre d’exemple, l’une des mutations fréquentes du gène BRCA1 s’appelle « R1443X ». Les porteurs de cette mutation ont accès à un suivi de dépistage et à certains moyens de prévention du cancer.

Risques de cancer associés à BRCA1

Les risques de cancer associés à une mutation génétique héréditaire sur le gène BRCA1 sont encore à préciser.

On estime que le risque à vie de développer un cancer est très élevé.

  • Cancer du sein : jusqu’à 87%.
  • Cancer de l’ovaire : jusqu’à 68%.
  • Cancer de la prostate : légèrement augmenté par rapport au risque de la population générale, mais le risque exact est inconnu.
  • Cancer du côlon : certaines études parlent d’une augmentation possible mais le risque exact est inconnu.

 

CANCER INTERVAL D’ÂGE RISQUE DE CANCER RISQUE POPULATION GÉNÉRALE
Sein Avant 50 ans Jusqu’à 51% 1.9%
Avant 70 ans Jusqu’à 87% 7.3%
Second cancer primaire dans les 5 ans suivants Jusqu’à 20% 2%
Ovaire Avant 50 ans Jusqu’à 23% 0.2%
Avant 70 ans Jusqu’à 44% 0.7%
Cancer de l’ovaire dans les 10 ans suivants un cancer du sein Jusqu’à 12.7% <1%
Pancréas Avant 80 ans Augmenté 1%
Prostate Avant 70 ans Jusqu’à 16%
Sein chez l’homme Avant 70 ans Jusqu’à 1.2% 0.1%

 

Les personnes porteuses de mutation sur le gène BRCA1 devraient avoir un suivi médical adapté et pourraient envisager certaines stratégies de réduction des risques de certains types de cancer.

 

Pour en savoir plus sur le suivi médical et les stratégies de réduction du risque