La communication familiale

À qui en parler ?

L’équipe d’oncogénétique vous encourage à parler de la consultation en oncogénétique à vos proches issus de la branche familiale dans laquelle se développent les cancers héréditaires. Tous les membres de votre famille sont concernés (ex. : enfants, frères, sœurs, père, mère, oncles, tantes, cousins, cousines). Si vos enfants ont atteint l’âge de comprendre et que vous vous sentez à l’aise, partagez avec eux l’information recueillie lors de la consultation en oncogénétique, peu importe votre résultat. Ils pourront cependant recourir aux services d’oncogénétique uniquement à partir de 18 ans, lorsqu’ils auront la maturité nécessaire pour faire face aux impacts psychologiques possibles.

Pour plus d’information sur la communication du résultat aux enfants, cliquer ici.

Pourquoi en parler?

S’ils le désirent, les membres de votre famille pourront consulter en oncogénétique et bénéficier d’un suivi médical adapté à leur niveau de risque. Cette consultation ne les oblige en rien à passer le test génétique. L’information qu’ils reçoivent leur permet plutôt de prendre une décision éclairée. Notez que si une mutation est déjà identifiée dans votre famille, connaître le nom spécifique de cette mutation simplifiera les démarches de vos proches. L’équipe d’oncogénétique vous donnera une lettre que vous pourrez leur remettre à ce sujet.

 

Comment et quand en parler avec vos proches?

Il n’y a pas de moment parfait pour partager ce type d’information. Voici des stratégies susceptibles de faciliter la communication.

  • Abordez le sujet lorsque vous vous sentirez prête.
  • Si possible, parlez-en en personne, plutôt qu’au téléphone ou par courriel. Les réactions de vos proches peuvent être imprévisibles. Soyez attentive et à l’écoute.
  • Adaptez-vous au niveau de compréhension et de réceptivité de chacun.
  • Rappelez à vos proches que consulter en oncogénétique ne les oblige à rien. Cette rencontre vise à alimenter leur réflexion et à leur permettre de prendre une décision éclairée quant à leur santé.
  • Il est possible que vos proches ne partagent pas votre point de vue sur l’utilité de consulter en génétique ni de recourir au test. Ils pourraient être en désaccord avec le fait que vous fournissiez des données sur les diagnostics de cancers de la famille. Vous pouvez les rassurer : ces informations sont confidentielles.
  • Certains membres de votre famille pourraient aussi vivre de l’anxiété concernant les résultats de test génétique et préférer ne pas savoir.
  • Si la communication est difficile avec certains membres de votre famille, n’hésitez pas à demander conseil à l’équipe d’oncogénétique.